Accueil - ADAPEI 28

Notre charte associative

Notre Charte s'inscrit dans la continuité du mouvement parental initié en 1960 pour pallier les difficultés de leurs enfants à vivre leur épanouissement en raison de leur handicap mental.
La personne handicapée est au centre du dispositif et, autant que faire se peut, reste acteur de sa prise en charge ; les familles sont associées, à la fois :

  • au développement politique de l'Association,
  • et à la prise en charge de leur enfant (mineur ou majeur) tout en gardant le souci de la prépondérance de la parole de l'enfant ou de l'adulte.

L'Association s'engage à respecter :

  • le droit à la dignité,
  • le droit à la citoyenneté,
  • le droit au bien-être,
  • le droit à l'éducation, aux soins, à la culture, au travail et au logement des personnes accueillies dans ses établissements et services,
  • et, de façon générale, tous les droits inscrits dans la déclaration universelle des droits des personnes handicapées.

Pour assurer ces objectifs, l'Association met en œuvre les moyens de compenser les effets du handicap des personnes, au titre de la solidarité nationale.
L'Association fonde ses actions sur :

  • une dynamique de propositions : dans une position d'acteur dans la mise en œuvre des politiques sociales et d'initiateur de nouvelles pratiques,
  • un souci de diversification des réponses apportées au regard de l'évolution des besoins et des demandes,
  • une démarche d'innovation, en étant au plus près des attentes des usagers et en élaborant des réponses innovantes,
  • des principes : de compréhension de la personne et de sa famille, d'aide au développement dans son autonomie, dans sa vie sociale et affective, et d'un accompagnement de qualité.

Pour assurer ses missions, l'Association doit affirmer une politique :

  • d'indépendance, dans le respect des textes réglementaires liés à sa mission de service public, et dans des actions de partenariat ;
  • de solidarité dans sa contribution au maintien d'un haut niveau de santé de ses concitoyens handicapés mentaux, et ce dans la prise en compte des droits, des devoirs et de la place de chacun ;
  • de qualité, au travers de la compétence des acteurs (professionnels et bénévoles), de leur niveau de qualification et de leurs capacités d'évolution. La pratique professionnelle s'inscrit dans un cadre déontologique et réglementaire précisé dans le projet d'association.
  • d'anticipation, au moyen d'outils d'évaluation des besoins et des attentes des usagers et de leurs familles.

L'Association met en place la dynamique nécessaire à la réflexion critique et à la mise en actes de réponses nouvelles.